VIVOS, cie Le Sonar, résidence 2

 

Depuis décembre dernier, j’ai rejoint l’équipe artistique de VIVOS, la nouvelle création de la cie Le Sonar, basée à Brest.

Ces créateurs Belén Cubilla et Benoit Morvan travaillent sur l’eau, sa représentation mythologique, sa mémoire. Leurs recherches sont axées sur « l’eau et les rêves » de Bachelard, « Le cinquième rêve » de Patrice Van Eersel mais aussi sur des données scientifiques concernant la mémoire de l’eau. Notamment les écrits des scientifiques Masaru Emoto, Jacques Benveniste et Luc Montaigner qui considèrent que la structure de l’eau se modifie suivant les énergies qu’elle reçoit, bonne ou mauvaise, elle en prend l’empreinte.

« Ainsi si nous considérons que l’humain est fait  de 70 % d’eau, il devient donc un réceptacle, une éponge à tout ce qui l’entoure. Nous plongeons ainsi dans la condition humaine et tentons de montrer comment nous sommes influencés par notre environnement.

Nous réfléchissons à l’état actuel de l’homme occidental, qui semble mal dans sa peau et qui perd ses repères éloigné de son essence. »

 

VIVOS

Crée par Le Sonar

Idée et conception: Belén Cubilla et Benoît PLouzen Morvan

Avec: Clémence Chatagnon, Belén Cubilla, Matilda Kime, Ronan Le Fur, Brieuc Le Guern et Benoît Plouzen Morvan

La fable/carcan/synopsis/mythe

Trempés, en tenue de soirée, quatre individus accidentés

pénètrent dans un théâtre avec leur voiture pour se réfugier.

À l’extérieur la tempête gronde, la ville est envahie par les eaux.

Ils sont accueillis par un de chef de rayon.

L’homme leur pose un certains nombre de questions, il s’agit de

formulaires.

Depuis quand êtes vous vivant ? Depuis quand êtes vous mort ?

Les individus nous entraînent dans leur passé et nous livrent les

secret gardés de leur humanité.

 

 

Vous souhaitez connaitre ce qu’est le projet VIVOS ?

Réécouter l’émission de radio U lors de laquelle, Belén Cubilla et Benoit Morvan, les concepteurs et metteur en scène, ont présenté leur dernière création.

Emission de radio U

Le télégramme a également écrit un petit papier sur nos deux semaines de création.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires