Mets ton jogging - semaine 4 - la gare

METS TON JOGGING – Semaine 4  – La Gare – Fabrique des arts en mouvement au Relecq-Kerhuon.

Après une première rencontre avec Morgane Le Bonniec qui travaille à la médiation pour la compagnie de danse Moral Soul.

Lundi

Je propose un échauffement par deux, une personne au sol, l’autre le manipule pour lui révéler son squelette, sa forme, son poids, ses libertés de mouvement, etc.

Puis j’annonce à l’équipe mon idée pour notre participation au carnaval des gras de Douarnenez. Je leur explique le contexte particulier de notre intervention pendant l’intronisation du Den Paolig. C’est un moment assez foutraque où rien ne se passe jamais comme prévu, que ce soit au niveau de l’ordre des interventions, des horaires, de la technique, sans parler de la météo et c’est ça qui fait le charme de ce moment.

Belén, Brieuc et Ben improvisent chacun leur tour pour trouver le personnage qu’ils interprèteront pour l’intronisation du Den Paolig, qui n’est autre que le roi du carnaval pendant 5 jours. Chaque année il représente une figure de la commune ou bien une personnalité ayant fait l’actualité de la cité.

Nos joyeux drilles interprèteront des barons. Planqués dans le public, ils joueront un public lambda. J’irai les pêcher dans le public pour les faire monter sur scène.

Mardi

On reprend l’échauffement de la veille, en se concentrant sur les articulations, puis on continue le travail sur les personnages initier la veille.

On abrège notre répétition pour préparer notre rendez-vous avec Véronique Abaléa et Stéphane Delamarre, respectivement élue et chef de projet culture à la Mairie de Brest.

On leur présente METS TON JOGGING, on évoque notre besoin de trouver des salles disponibles pour notre travail. On les sent réceptifs. Ils nous proposent plusieurs pistes, l’espace associatif de Pen Ar Créach et les Mairies de quartier (St Marc, Lambézelec, Saint Pierre, etc.).

On debrief du rendez-vous dans le BAR LE FLORE rue de Glasgow. On change d’époque. Le bar est dans son jus. Moquette aux murs, tables en formica. On nous sert 4 Kanterbrau.

Jeudi

Je propose à chacun d’écrire pendant 20 minutes à partir de 4 thèmes proposés : Un extrait de « Vernon Subutex 1 » sur l’ambiance du Monoprix, un passage de « Innocent » de Gérard Depardieu, lorsqu’il évoque le terme de « bienveillance » employé par Pierre Niney à la cérémonie des césars en 2016. Je propose également d’écrire sur notre visite de la veille au Bar LE FLORE. Et dernier thème écrire sur le lieu de la Gare.

Puis j’invite chaque personne à lire le texte d’un autre. Avant de proposer à une troisième personne d’improviser sur son « souvenir » d’un des textes. Pour donner une forme, j’exige que le style de l’improvisation soit celui d’une comédie musicale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires